Tout, concernant la nationalité bresilienne.

Le Brésil connaît un nouveau scénario migratoire. Le nombre d'immigrants enregistrés par la police fédérale a augmenté chaque année. En raison de ce phénomène, le droit d'acquérir la nationalité brésilienne a suscité un vif intérêt.


Au Brésil, contrairement à la plupart des pays européens, les règles d'octroi de la nationalité ne sont pas prévues par la loi ou par décret. Le droit à la nationalité brésilienne est inscrit dans la Constitution fédérale elle-même.


Ainsi, vous pouvez acquérir la nationalité d'origine, étant considéré comme né au Brésil. Ainsi que la nationalité dérivée, considérée comme brésilien naturalisé.


1. Un citoyen étranger peut-il acquérir la nationalité brésilienne?

Oui, la Constitution de 1988 de la République fédérative du Brésil prévoit qu'ils sont nés brésiliens, ceux nés au Brésil, même s'ils sont de parents étrangers, tant qu'ils ne sont pas au service de leur pays.


Si votre fils est né au Brésil, il est rapidement considéré comme un Brésilien d'origine.


Cela est possible car au Brésil, le système qui régit la nationalité est le Jus Soli, «droit du sol». Ainsi, la nationalité d'origine est acquise en vertu du territoire où l'individu est né.


Tout enfant né au Brésil est considéré comme brésilien d'origine , même si ses parents sont étrangers. Cependant, si les parents sont au service d'un pays étranger, la règle du Jus Soli ne s'applique pas.


Il convient de noter que la Constitution brésilienne dispose que la loi ne peut établir de distinction entre les Brésiliens naturels et naturalisés, sauf pour l'accès à certaines fonctions politiques.