Penal de Ciudad Barrios, la prison dirigée par les détenus eux-mêmes

L’emprisonnement est, dans l’histoire de nos societés, le moyen le plus populaire pour réagir à divers types de crimes. Selon la gravité de ces derniers, le fautif passe plus ou moins de temps derrière les barreaux, vivant dans un lieu limité et souvent extrêmement dangereux. Il y a beaucoup d'histoires terribles dans les prisons, telles que des meurtres brutaux ou des émeutes qui entraînent de multiples morts. De nombreuses prisons sont devenues célèbres pour leur violence. C’est le cas de la prison salvadorienne Penal de Ciudad Barrios.

Considérée comme la prison la plus dangereuse du monde, Penal de Ciudad Barrios est située dans la ville du même nom, au Salvador, en Amérique centrale. Cette petite nation d’un peu plus de 6 millions d’habitants est perçue comme l'un des endroits les plus violents du monde entier. Selon les Nations Unies (ONU), El Salvador dépasse même le Honduras en nombre d'homicides. Pour vous donner une idée, de janvier à août 2015, le pays a enregistré 4 246 homicides. Cela donne une moyenne de 17,5 par jour. Le nombre était de 67% supérieur à celui de la même période en 2014. C'est pourquoi il possède la prison la plus dangereuse au monde.

Prison de Ciudad Bairros

La prison a été créée pour abriter et séparer les membres du gang Mara Salvatrucha (MS-13) de la bonne société. Parce que c'était le gang le plus dangereux du pays. L'affaire était si intense que même la police n'a pas eu le courage de rester à l'intérieur des locaux de la prison. Plein de trafiquants d'armes et de drogue, d'assassins et de membres d'autres gangs, Pena Ciudad Barrios a été construit pour abriter 800 prisonniers.

Cependant, aujourd'hui, l'endroit compte une population de 2 500 personnes incarcérées. Tous ces détenus sont dirigés par des représentants de la mafia, car la police n'est située qu'à proximité immédiate de l'endroit. Les autorités évitent de s'immiscer dans les problèmes internes des prisonniers.

La peur de ce lieu est si grande que la prison fonctionne aujourd'hui comme une petite ville indépendante. Penal de Ciudad Barrios possède même une boulangerie, un hôpital, des ateliers et un centre de rééducation. Le gros problème, cependant, est que les criminels là-bas n'ont rien à faire toute la journée. Certains passent leur temps à jouer à des jeux, d'autres à faire du sport, mais la plupart du temps, ils ont trop de temps morts.

Il y a des photos de l'intérieur de la prison qui provoquent une peur extrême et on peut déjà imaginer ce que c'est là-bas. Adam Hinton, un photographe basé à Londres, a pris certaines de ces photos en 2013, qui sont rapidement devenues célèbres dans le monde entier. Il a obtenu l'autorisation des dirigeants du MS-13 pour entrer dans le lieu et faire ses clics. Selon lui, le sentiment à l'intérieur du complexe est celui d'un abandon total, sans aucun espoir. C'est comme si les prisonniers étaient livrés à eux-mêmes.

Hinton a également déclaré que la plupart des prisonn