Liste des présidents américains morts au pouvoir

Depuis son élection aux dernières épreuves électorales aux Etats-Unis, Joe Biden devient le plus vieux président de l’histoire du pays. L’âge avancé du 46e président des Etats-Unis a soulevé de nombreuses questions et inquieté bon nombre d’observateurs.

En fait, depuis 1789, et l'élection de George Washington, premier président des Etats-Unis, huit d'entre eux ne sont pas allés au bout de leur mandat. S’il est vrai que quatre d’entre eux ont été assassinés. Les quatre autres ont été emportés de suite de détérioration de leur état de santé.

WILLIAM H. HARRI SON (1841)

Né le 9 février 1793, William Henry Harrison devint président des Etats-unis le 4 mars 1841. Son séjour à la Maison Blanche a été de courte durée. En effet, le 4 avril 1841, le 9e président des Etats-Unis meurt d'une pneumonie. En neuf jours, son état de santé s'était considérablement dégradé, passant d'un simple rhume à une affection beaucoup plus profonde. Il était déjà à l'époque le plus vieux président élu (68 ans, un record qui tiendra jusqu'à Ronald Reagan, en 1981), et il détient toujours le record du mandat le plus court, avec 30 jours, 12 heures et 30 minutes.

La brièveté de son passage à la Maison Blanche a plongé le pays dans une crise de quelques jours, qui a d'ailleurs abouti à la rédaction du 25e amendement, qui régie les règles de succession en cas de décès du président.

ZACHARY TAYLOR (1850)

Zachary Taylor est le 12e président américain. Il naquit le 24 novembre 1784 et accéda à la présidence le 4 mars 1849. Sa mort n'est pas la plus glorieuse. Le 9 juillet 1950, Zachary Taylor, est mort d'une affection gastro-intestinale, un an et quatre mois après sa prise de fonction. Cinq jours plus tôt, lors des festivités du 4 juillet, l'homme de 65 ans avait fait bombance et sa santé, déjà fragile, a alors commencé à se dégrader. Taylor était pourtant un dur à cuire. Militaire, il était notamment connu pour son rôle dans la guerre américano-mexicaine (1846-1848). Son surnom ? «Old Rough and Ready», ce qui signifiait «Vieux rugueux et prêt».

ABRAHAM LINCOLN (ASSASSINÉ EN 1865)

La présidence d'Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis, est essentiellement marquée par la guerre de sécession qui opposa de 1861 à 1865 les esclavagistes aux anti-esclavagistes. Sa mort est un marqueur majeur de l'histoire du pays. La guerre de Sécession est alors officiellement terminée depuis cinq jours, mais les rancœurs restaient vives. Lincoln, premier président républicain, avait été réélu un an plus tôt, et il avait réussi à préserver l'union, malgré la terrible guerre de Sécession qui a déchiré le pays.

John Wilkes Booth, un acteur alors assez connu, était alors fermement opposé à l'abolition de l'esclavage et un sympathisant acharné de la cause confédérée. Le 14 avril 1865, il a tiré sur Abraham Lincoln, qui est décédé le lendemain, alors que le président était installé dans sa loge, dans un théâtre de Washington, pour assister à