Les dictateurs les plus meurtriers de l’histoire

Utilisé pour la première fois dans la République romaine, le mot dictature vient du latin. Dans les temps modernes, la dictature renvoie à un régime gouvernemental où le pouvoir est concentré entre les mains d'un individu ou d'un groupe de personnes. Dans une dictature, pas d'élections transparentes, pas de liberté d'expression et de liberté d'association, les instances de l'État contrôlent la vie des citoyens. Dans un régime dictatorial, tout le monde doit se plier à la volonté du leader et personne n'a le droit de remettre en question ses actions.

Les dictateurs peuvent être de droite, ils peuvent être de gauche, ils peuvent être religieux, ils peuvent être monarchiques, etc. Ils peuvent même utiliser des ressources démocratiques telles que les élections pour déguiser des personnages autoritaires.

Au cours des 2 derniers siècles (19e et 20e), de nombreux régimes dictatoriaux ont éclos dans diverses régions du monde. L'Union soviétique, le Paraguay, le Brésil, le Chili et l'Argentine sont quelques-uns des pays qui ont eu un dictateur à leur tête. Dans cette liste on ne peut oublier qu'Haïti avait à sa tête la dictature féroce des Duvalier.

Souvent, les dictateurs sont des dirigeants qui sont arrivés au pouvoir de manière démocratique ou qui ont utilisé la force pour renverser un régime. Leur idéal était de construire une « nouvelle société », et pour cela, ils ont commis de nombreux crimes pour ainsi se reveler être des plus meurtriers.

Hitler, Pinochet, Staline ce sont quelques noms qui viennent à l’esprit lorsqu’on parle de dictateurs assassins. Toutefois, Mao Tsé-toung, responsable de la mort de 77 millions de Chinois, est de loin le plus tueur des dictateurs. En termes relatifs, cependant, le leader le plus sanglant était Pol Pot, dictateur du Cambodge entre 1976 et 1979. Durant cette brève période, il a assassiné 2 millions de personnes – moins que Mao ou Hitler, mais l'équivalent d'un tiers de la population de son pays.

Vous trouverez ci-dessous une liste des cinq dictateurs les plus meurtriers en chiffres absolus. Il comptabilise le total des décès causés par l'action directe ou indirecte du leader. Cela va des fusillades aux grandes famines causées par la guerre civile, par exemple. Les chiffres ont été collectés par le politologue et historien américain Rudolph Joseph Rummel (1932-2014), qui a écrit un certain nombre de livres sur le sujet.

Les plus grands tueurs, selon l'historien Rudolph J. Rummel

1) Mao Tsé-toung – 77 000 000

Mao Tsé-Toung, également connu sous le nom de Mao Zedong, était un chef du Parti communiste chinois de 1931 à 1959. Il était un socialiste établi en Chine. Le courant qu'il a développé s'inspirait des mouvements de gauche du monde entier. Il rapprochera l'Union soviétique dans l'idée d'obtenir un soutien extérieur et un marché pour les produits chinois. Il admirait Staline et imitait ses méthodes de collectivisation forcée et la personnalité culte du leader, par exemple.

De même, il a effectué un « nettoyage » parmi les intellectuels et promu la Révolution culturelle chinoise dans les années 1960, qui allait plonger le pays dans une vague de violence et d'emprisonnement qui a coûté la vie à de nombreux étudiants et opposants.

L'héritage de Mao reste très controversé. Si, d'un côté, il a jeté les bases de la modernisation de la Chine, de l'industrialisation du pays, de l'autre, il a compromis plusieurs générations en raison des persécutions politiques, de la malnutrition et de la surcharge de travail de sa politique économique, il a été responsable de la mort de plus de 77 millions de personnes

2) Staline – 43 000 000

Iossif Vissarionovitch Djougachvili est surtout connu sous le nom de Staline.