Le palais national d'haiti, un symbole de fierté pour les haitiens

Dernière mise à jour : 1 nov. 2021

Le peuple haïtien est un peuple qui n'a jamais manqué une occasion d'évoquer chaque détail qui peut le rendre fier. Les gens du Nord par exemple ne cessent de se vanter d'Henri Christophe et de son esprit bâtisseur. Dans un cadre plus restreint, on entend souvent un voisin de mauvaise humeur se targuer de n’être pas l’égal d’un autre juste parce qu'il est issu de la famille notable du quartier.

Famille, niveau d'éducation, moyens économiques sont des éléments que les gens utilisent pour montrer la différence entre eux-mêmes et les autres. À côté de ces choses qui nous différencient, il existe une pluralité d'autres qui nous soudent et nous rendent fiers, parmi celles-ci nous pouvons citer : notre histoire, notre culture et notre patrimoine national. En Haïti, il y a trois (3) bâtiments historiques qui font (ou faisaient) notre fierté: Palais Sansousi, Citadelle Laferyè et Palais National avant 2010.

Le Palais National est la résidence officielle du président du pays.

Cette construction charrie une histoire longue de plus de deux siècles. Laissez-moi vous rappeler, le palais détruit il y a 11 ans est le quatrième construit dans le même espace. Les 2 premiers ont été construits pendant la période coloniale. L’un sera détruit en 1770 dans un tremblement de terre et l'autre a été construit en 1771. Ce deuxème palais est celui qui a été incendié par les adversaires politiques de Sylavain Salnave le 19 décembre 1869. Le troisième palais a été construit sous la présidence de Lysius Félicité Salomon Jeune, il sera détruit le 8 août 1912 après qu'un baril de poudre aurait explosé dans le sous-sol et tué le président de l'époque, Cincinnatus Leconte, et plus d'une centaine de soldats.

Le quatrième palais a été détruit en 2010 nous parlerons ici.

Après la mort du président Leconte, Tancrède Auguste prit le pouvoir. Il lança un concours pour reconstruire le palais. Le 30 octobre 1912, le journal "Le Moniteur" publie les règlements du concours. Il a été prévu que la façade du nouveau palais devait s’ouvrir du côté nord, il disposera de plusieurs salles de réception, salle pour le cabinet du président, archives, galeries, bibliothèque, appartement du président, cuisine, etc. Pendant quinze jours, tous les projets sont exposés à la Chambre des députés. Après que le jury ait présenté tous les projets à la population, ils ont finalement retenu le projet de Georges Baussan denommé « Petit Nid ». C'est donc Georges Baussan qui avait dessiné le palais national. Fils d’un ancien sénateur, cet architecte, qui a étudié à L'Ecole des Beaux-Arts de Paris, a dessiné plusieurs bâtiments importants à Port-au-Prince comme l'église du Sacré-Coeur et les Casernes Dessalines.

Les travaux de construction du palais ont commencé en mai 1914, moins de deux mois avant la Première Guerre mondiale qui retardera les travaux car de nombreux matériaux avaient été commandés en Europe.

Le Palais National mésurait 20 000 m2, il avait trois étages, le pavillon d'entrée a un portique et quatre colonnes ioniques, le toit comporte trois coupoles et plusieurs fenêtres pour laisser passer le vent. Le palais national de Baussan a été inspiré de la Renaissance et ressemblait à certains bâtiments que les français avaient construit dans la métropole et/ou dans leurs colonies.

Tentatives de reconstruction