Hommes d’Etat assassinés au pouvoir.


Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, le president haïtien, Jovenel Moïse, a été assassiné chez lui par des hommes lourdement armés non-identifiés. Ce meurtre remet à lõrdre du jour la question de l'insécurité des gouvernements. En effet, depuis la Seconde Guerre Mondiale, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement ont subi des attaques auxquelles ils n’ont pas survécu. John Kennedy, Anouar El Sadate et Thomas Sankara sont quelques victimes notoires d’attaques meurtrières.

Pour ainsi dire, le récent assassinat du président haïtien n'est pas un événement isolé. Dans le monde entier, de nombreux assassinats de chefs d'État et de gouvernement ont eu lieu.


John F. Kennedy, 1963

Né le 29 mai 1917, John Kennedy est élu président des États-Unis en 1960, après 15 ans de vie politique. Le graal dont il rêvait depuis des années, à la suite des ces premiers mandats comme représentant et sénateur de l'État Massachusets. Le 22 novembre 1963, lors d'une visite pré-électorale à Dallas, le cortège présidentiel traverse la ville à petite vitesse, salué par la foule amassée.

Alors que la limousine décapotée du président passe sur Dealey Plaza vers 12 h 30, des coups de feu éclatent. Le président est d'abord blessé au cou, avant de recevoir une balle à l'arrière de sa tête. Malgré les efforts des secours, il mourra quelques minutes après la fusillade. Les images feront le tour du monde.

Lee Harvey Oswald sera reconnu comme le principal suspect. Cependant, rien n’a jusque-là établi sa responsabilité car il sera lui-même abattu peu après son arrestation par un certain Jack Ruby qui aura déclaré avant son procès: «On ne saura jamais la vérité, ni pourquoi j'ai agi. Les personnes qui ont tant à gagner et un motif puissant pour me mettre où je suis, ne laisseront jamais éclater la vérité».

Anouar El Sadate, 1981